fbpx

Don d’ovules à Chypre : FIV DO pas cher

De nombreuses femmes désirant avoir des enfants sont incapables de concevoir à cause de problèmes de fertilité. Dans certains cas, cette infertilité féminine est liée à une production d’ovules insuffisante ou de mauvaise qualité. En bénéficiant d’un don d’ovules à Chypre, ces patientes peuvent réaliser leur rêve de devenir mamans grâce à la FIV DO.

Qui peut bénéficier d’un don d’ovules à Chypre ?

Certaines femmes ne sont pas en mesure de concevoir un bébé avec leurs propres ovules. Cela peut être dû à :

  • Une infertilité liée à l’âge
  • Un traitement lourd contre le cancer (chimiothérapie, radiothérapie…)
  • Une ménopause prématurée
  • Une maladie ovarienne
  • Un risque élevé de transmission d’une maladie génétique au bébé
  • Des échecs répétés de la FIV (avec des ovules provenant de la patiente)
  • Le syndrome des ovaires polykystiques : ce trouble hormonal compromet la fertilité en provoquant une hypertrophie des ovaires, des kystes dans les ovaires ou des menstruations irrégulières.
  • Des anomalies ou malformations utérines, notamment les fibromes, l’endométriose et les tumeurs.

Comment sélectionner les donneuses d’ovocytes à Chypre ?

Les candidates au don d’ovules doivent remplir certains critères :

  • Etre âgée de 20 à 32 ans
  • Avoir un IMC compris entre 18 et 30
  • Etre en bonne santé
  • Ne pas être une fumeuse active
  • Avoir un cycle menstruel régulier (en dehors des cycles induits par la contraception hormonale)

En outre, la donneuse ne doit pas se faire tatouer la peau pendant les 12 mois précédant le prélèvement de ses ovocytes. De même, elle ne doit pas avoir un historique d’alcoolisme ou d’abus de drogues. Par ailleurs, la donneuse d’ovules est soumise à un bilan médical complet (incluant un dépistage des maladies infectieuses et des troubles héréditaires) ainsi qu’une évaluation psychologique. Ceci permet d’écarter toute éventualité de pathologie latente pouvant être transmise au bébé ou à la femme receveuse.

Quelles sont les étapes de la FIV avec don d’ovules à Chypre ?

Le médecin spécialise de PMA surveille le cycle menstruel de la donneuse. Aussi, il lui injecte régulièrement des hormones de synthèse, ce qui stimule les ovaires à produire un certain nombre d’ovules de bonne qualité. La donneuse est étroitement surveillée pendant cette étape afin de s’assurer que la quantité d’hormones administrée est correcte.

Injection HCG

Lorsque les analyses sanguines et le contrôle par ultrasons suggèrent que les ovules de la donneuse ont mûri, elle reçoit une injection de gonadotrophine chorionique humaine (HCG), qui maintient son taux de progestérone et déclenche l’ovulation. C’est la dernière étape de la maturation des ovules.

Prélèvement d’ovules

Environ 36 heures plus tard, les ovocytes de la donneuse sont retirés délicatement des ovaires, à l’aide d’une aiguille guidée par ultrasons. Le prélèvement d’ovules est une intervention chirurgicale peu invasive (ambulatoire avec anesthésie locale), et ses suites sont courtes et légères.

Fécondation de l’ovule et implantation de l’embryon

Une fois les ovocytes prélevés, ils sont ensuite fécondés en laboratoire avec du sperme provenant du partenaire ou d’un donneur.

Quelques jours après la fécondation, le meilleur embryon obtenu est transféré dans l’utérus, tandis que les embryons viables restants sont congelés en vue d’une éventuelle FIV future. Au bout de deux semaines, la receveuse peut effectuer un test de grossesse.

A lire également :