fbpx

Cicatrice augmentation mammaire

La cicatrisation est une conséquence inévitable de la plupart des interventions chirurgicales y compris  l’augmentation mammaire. Avant d’envisager cette chirurgie,  la plupart des femmes éprouvent une inquiétude concernant les cicatrices chirurgicales et se demandent où se trouvent les cicatrices et à quel point elles seront visibles une fois qu’elles auront guéri.

Bien que la plupart des patientes ne présentent pas de cicatrices graves, il est important de vous préparer à cette possibilité. Alors quels sont les facteurs qui affectent le processus de guérison ? et comment minimiser ces cicatrices ?

Les facteurs influençant la cicatrisation

Apres une augmentation mammaire, les cicatrices seront les plus visibles au cours des premiers mois de récupération. Elles apparaîtront en relief et hyper pigmentées contre le reste de la peau. Au cours de plusieurs mois, elles commenceront à s’estomper et à s’aplatir. Plusieurs facteurs peuvent affecter le processus de cicatrisation :

Âge

En vieillissant, la production de collagène commence à ralentir, amenant la peau à devenir plus fine et moins élastique. Une peau plus jeune guérira mieux en raison de niveaux plus élevés de collagène. Cependant, les patientes plus âgées peuvent prendre des mesures pour augmenter leur production de collagène avec des crèmes topiques aux rétinoïdes et une thérapie par la lumière rouge.

Teint

La couleur de la peau des patientes affectera la visibilité des cicatrices. Bien que la peau un peu foncée camoufle mieux une cicatrice, elle peut également être plus susceptible de former des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes causées par une prolifération du tissu cicatriciel.

À l’inverse, les patientes ayant la peau claire ont tendance à avoir des cicatrices plus visibles.

Technique de pose de l’implant mammaire

L’emplacement et l’apparence des cicatrices dépendent du type d’incision utilisé pendant la chirurgie. Les implants mammaires sont généralement placés à travers l’une des trois incisions :

  • Le long du bord de l’aréole (périaréolaire) : les cicatrices qui en résultent se fondent dans la différence de teint de la peau du sein et l’aréole.
  • Sous le pli du muscle thoracique (inframammaire) : ce type d’incision dissimule naturellement les cicatrices.
  • à travers l’aisselle (transaxillaire) : ce type d’incision élimine la possibilité de cicatrices sur les seins eux-mêmes.

La meilleure technique d’incision dépendra de plusieurs facteurs tels que le type de corps, la taille de l’implant et le type d’implant, ainsi que les préférences personnelles de la patiente.

Comment réduire les cicatrices après une augmentation mammaire ?

Il existe plusieurs mesures que la patiente peut prendre pour améliorer l’apparence des cicatrices après une augmentation mammaire. Le chirurgien plasticien fournira une liste détaillée des instructions postopératoire pour réduire les cicatrices. Cette liste comprend :

  • Alimentation riche en protéines, zinc et vitamine C
  • Gel ou feuilles à base de silicone
  • Crèmes à la cortisone
  • Bandages compressifs
  • Suppléments de vitamine E
  • automassage de la cicatrice

Si ces instructions ne suffisent pas à minimiser les cicatrices, d’autres traitements peuvent être en mesure d’apporter à la patiente des améliorations significatives:

  • Micro-aiguilletage
  • Élimination des cicatrices au laser
  • Révision chirurgicale

A lire également :

Changement de prothèse mammaire