Chirurgie esthetique

Comment corriger une hypertrophie mammaire ?

Certaines femmes ont un volume de seins trop important par rapport à leur morphologie et en souffrent physiquement et psychologiquement.

De plus, cette hypertrophie mammaire est souvent associée à un affaissement des seins, traduction d’une distension de l’enveloppe cutanée provoquée par le poids des seins.

Le moyen le plus efficace pour corriger l’hypertrophie mammaire est la mammoplastie de réduction.

En effet, l’intervention permet de retirer l’excédent glandulaire et cutané tout en redonnant à l’aréole un emplacement naturel. Elle rééquilibre ainsi les volumes et permet d’obtenir une poitrine symétrique et en harmonie avec la silhouette.

NB : Un poids stable (proche de la normale), est idéalement souhaitable avant une réduction mammaire.

Comment se passe l’opération de réduction mammaire ?

Une réduction mammaire se déroule sous anesthésie générale et dure entre 1 à 2 heures selon l’importance de l’hypertrophie et de la ptôse. Une hospitalisation de 24 à 48 heures est le plus souvent suffisante.

L’incision pratiquée dans le cadre d’une réduction des seins a souvent la forme d’un T inversé. Le but de ce type d’incision est de retirer l’excès cutané (avec l’excès glandulaire) aussi bien dans un axe verticale que horizontale pour diminuer la largeur du sein et son affaissement, c’est à dire sa ptôse.

Dans certains cas, lorsque la ptôse et l’hypertrophie ne sont pas trop importantes, une réduction mammaire « à cicatrice verticale » peut être réalisée, ce qui permet de supprimer la cicatrice horizontale située dans le sillon sous mammaire. Il ne reste plus, de ce fait, qu’une cicatrice autour de l’aréole et, verticalement, entre l’aréole et le sillon.

reduction seins
Réduction mammaire avant après

Une fois l’excédent de glande mammaire retirée, la glande restante est ascensionnée, concentrée et remodelée, l’enveloppe cutanée est ajustée en retirant la peau en excès. Le mamelon est également ascensionné pour être repositionné à son emplacement idéal.

Suites opératoires :

Légèrement douloureuse. Calmées par des antalgiques. Œdèmes et bleus les premiers jours, pansement compressif pendant 3 semaines.

Précautions post-opératoires :

Arrêt de travail d’une semaine minimum et arrêt de toutes activités sportives ou efforts pendant 4 semaines.

Résultats :

Visibles immédiatement et définitifs à 6 mois.

Quels sont les risques d’une réduction mammaire ?

  • Rares hématomes
  • Infection
  • Diminution temporaire de la sensibilité
  • Mauvaise évolution des cicatrices