Chirurgie esthetique

Comment faire pour avoir des seins volumineux et harmonieux ?

Certaines femmes ont des petits seins et sont insatisfaites du volume de leur poitrine. Comme il est très difficile de grossir des seins naturellement, ces femmes choisissent de recourir à la chirurgie esthétique d’augmentation mammaire.

En effet, l’intervention a donc pour but d’augmenter le volume des seins par la mise en place de prothèses mammaires derrière ou devant le muscle grand pectoral.

Comment choisir les prothèses mammaires

Les prothèses mammaires utilisées sont en gel de silicone rondes ou en forme de poire (anatomique).

Le choix de la taille se fait en accord entre la patiente et le chirurgien. Plusieurs essais de prothèses seront fait lors de la consultation préopératoire afin de permettre à la patiente d’apprécier les différents volumes en accord avec sa silhouette

protheses-mammaires
prothèses mammaires

NB: A ce jour, aucune étude scientifique sérieuse n’a pu mettre en évidence une responsabilité quelconque du silicone dans la survenue de cancer du sein ou de maladies auto-immunes. Le grand avantage des prothèses mammaires en gel de silicone est une sensation beaucoup plus naturelle des seins au toucher.

Comment se fait la pose d’un implant mammaire ?

Une augmentation mammaire dure en général une heure. Le plus souvent les prothèses sont mises en place au pourtour inférieur de l’aréole utilisant ainsi la cicatrice physiologique entre la peau pigmentée de l’aréole et la peau blanche. Dans des cas plus rares, les prothèses sont mises en place par voie sous-mammaire ou par voie axillaire.

La prothèse mammaire est disposée ensuite dans une loge située soit derrière le muscle grand pectoral (cas le plus fréquent), soit devant le muscle, notamment en cas de ptose mammaire associée. Une fois la prothèse mammaire placée, des sutures avec des fils résorbables sont pratiquées. Afin que les liquides de sécrétions peuvent s’évacuer, un drain de redon est le plus souvent utilisé et gardé jusqu’à la sortie, le lendemain matin de l’intervention. En fin d’intervention, la mise en place d’un soutien-gorge de contention servira à maintenir le pansement.

Suites opératoires :
Rarement douloureuses, calmée par des antalgiques. Œdèmes et bleus les premiers jours, pansement compressif pendant 3 semaines
Précautions post-opératoires :
Arrêt de travail d’une semaine minimum et arrêt de toutes activités sportives ou efforts pendant 4 semaines.
Résultats :
Visibles immédiatement et définitifs à 6 mois, la patiente peut ainsi profiter d’une belle poitrine plus volumineuse.
Risques :

  • Rares hématomes
  • Infection
  • Diminution temporaire de la sensibilité
  • Mauvaise évolution des cicatrices
  • Apparition de « coques »
  • Rupture et dégonflement des prothèses
  • Formations de plis ou « vagues »