Tél:+330176450245 Devis Gratuit !

Rehausser les pommettes par implants malaires et temporaux

Les implants malaires et temporaux

La mise en place d’implants malaires et temporaux  corrige les asymétries et les défauts congénitaux de la structure osseuse (ex. : structure insuffisamment définie) au niveau des joues. Elle permet d’avoir des pommettes mieux définies, plus saillantes et amène un meilleur équilibre des proportions de l’ensemble du visage tout en conservant un aspect naturel en adéquation avec la morphologie du visage du patient et avec sa personnalité.
Cette technique peut aussi être utilisée pour donner au visage un aspect plus jeune car des pommettes hautes et proéminentes représentent l’un des attributs faciaux le plus souvent associés à la beauté. Dans l’optique d’un rajeunissement, l’intervention sera associée à un lifting cervico-facial.

Indications:

  • L’intervention est pratiquée chez des personnes d’au moins 16-18 ans (fin de la croissance).
  • Elle est indiquée pour :
    –  corriger les asymétries et les défauts congénitaux de la structure osseuse des joues
    –  donner au visage un aspect plus jeune
    – masculiniser un visage jugé trop féminin ou de typer un visage que l’on voudrait « plus slave ».

Examens préalables:

  • Le chirurgien évaluera le dossier de consultation que vous aurez constitué et vous prescrira un bilan préopératoire habituel à joindre à votre dossier avant votre arrivée en Tunisie pour déceler les éventuelles contre-indications opératoires ou anesthésiques.
  • Lors de la consultation électronique, il vous sera demandé de joindre à votre dossier de consultation en ligne des clichés photographiques. Ces derniers vous permettront de déterminer conjointement avec votre chirurgien la forme appropriée des implants, définie de manière à trouver le meilleur compromis entre :
    l’aspect psychologique (votre désir ; ce qui sera le plus adapté à votre personnalité).
    l’aspect morphologique et esthétique (ce qui serait le plus adapté à la forme de votre visage).
    – l’aspect technique (ce que le chirurgien considère comme techniquement réalisable).
  • Les photographies jointes à votre dossier serviront également de données comparatives pour évaluer le résultat final (« avant-après ») de votre intervention.
  • Selon les cas, un examen radiologique pourra être demandé afin de permettre au chirurgien d’étudier l’architecture osseuse du visage et l’importance du manque de relief des pommettes par rapport aux autres structures faciales (responsable de l’aspect général un peu allongé).
  • Après l’examen électronique, le chirurgien vous expliquera la stratégie thérapeutique et vous fournira de façon exhaustive les consignes pré et post-opératoires à suivre.
  • Dans le cas de la mise en place de prothèses malaires par voie intra-buccale, il vous sera aussi demandé de réaliser un check up dentaire avant votre intervention pour palier au préalable à une éventuelle infection dentaire latente qui mettrait en péril le résultat final.
  • Une fois sur place en Tunisie, le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant votre intervention.

Consignes pré-opératoires :

  • Aucun médicament contenant de l’aspirine, des anti-inflammatoires ou des anticoagulants ne devra être pris dans les 15 jours précédant l’intervention pour réduire le risque hémorragique. Votre médecin vous prodiguera des conseils exhaustifs au niveau de votre espace privé, une fois votre formulaire de consultation rempli.
  • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’intervention, pour diminuer les risques d’inflammation artificielle et thrombo-embolique.
  • Il est impératif d’être à jeun (ne rien boire ni manger) 6 heures avant l’opération.
  • Si vous portez des lentilles de contact, un appareil dentaire, ou des prothèses auditives, il faudra impérativement les enlever avant l’anesthésie.

Type d’anesthésie:

L’intervention est le plus souvent réalisée sous neuroleptanalgésie ou sous anesthésie générale.

Déroulement de l’intervention:

L’intervention dure environ 1heure.

L’intervention:

Au cours de l’intervention, le chirurgien réalise une poche interne juste devant les structures osseuses à corriger ou un peu en-dessous et y introduit les implants spécifiquement adaptées à la correction souhaitée puis il les fixe de façon stable et durable.

  • Pour mettre en place les implants malaires, le chirurgien  réalisera une incision endo-buccale  –à l’intérieur de la bouche, entre les gencives supérieures et les joues– puis il pratiquera l’ensemble de l’intervention via ces poches intra-orales.
  • Pour mettre en place les implants temporaux, l’incision sera réalisée au niveau du cuir chevelu et sera camouflée dans le cuir chevelu. Elle permettra au chirurgien d’introduire et de fixer durablement les implants.
  • De façon générale et au cas par cas, le chirurgien évaluera le type d’incision à pratiquer :
    –  Intra-orale (voir ci-dessus)
    – Palpébrale (à travers une incision située dans la paupière inférieure, juste sur le bord ciliaire,
    comme celle que l’on utilise pour les chirurgies de paupières).
    – Transconjonctivale (par la partie interne des paupières inférieures).
    – Pré-auriculaire (près de l’oreille, par une incision située dans le cuir chevelu). Cette incision est également pratiquée pour le lifting facial et peut donc être utilisée si les deux chirurgies sont pratiquées en même temps.

Suites et soins post-opératoires:

  • Pour favoriser la cicatrisation saine des zones opérées, certaines précautions doivent être respectées :
    – L’alimentation doit être tiède voire froide et plutôt molle. Il faut éviter les plats et les boissons trop chaudes, trop épicées ou trop acides.
    – Une bonne hygiène bucco-dentaire est également indispensable (Brossage des dents avec bains de bouche antiseptiques en complément).
  • Il faut impérativement arrêter le tabac et l’alcool jusqu’à la fin de la cicatrisation de la plaie.
  • Le port d’un pansement de compression sera prescrit pendant une quinzaine de jours.
  • Des bains de bouche antiseptiques et l’usage d’un antiseptique local à vaporiser sur une compresse seront prescrits après une intervention sur les implants malaires.
  • Des antalgiques et des médicaments anti-inflammatoires vous seront également prescrits afin d’éviter les douleurs postopératoires et d’atténuer les gonflements (œdème).
  • En principe, il n’y a pas de douleur postopératoire mais une gêne, notamment à la mastication pendant les 10 premiers jours postopératoires.
  • L’œdème est à son niveau maximum au 3-4ème jour postopératoire. L’application régulière de compresses froides ou de «petits sacs avec des glaçons » sur les zones opérées vous permettra de diminuer l’importance et la durée de l’œdème et des bleus.
  • En effet, un œdème léger et parfois quelques ecchymoses –bleus– peuvent survenir pendant la première dizaine de jours suivant l’intervention. Ils disparaissent progressivement au bout de 8 à 15 jours et pourront être dissimulés par un maquillage médical correcteur (disponible en pharmacie) ou un maquillage professionnel dès 7 jours après l’opération.
  • Dans le mois suivant l’intervention, il vous faut impérativement éviter les traumatismes violents (ex. : sport) au niveau de l’implant car cela risquerait de le déplacer et nécessiterait donc une remise en place chirurgicale.
  • Un suivi postopératoire sera effectué régulièrement par votre médecin.

Résultat:

Les pommettes sont mieux définies, saillantes et plus en harmonie avec les autres parties du visage.

Les points à considérer :

  • Les bleus, les gonflements et les éventuelles indurations sont toujours variables d’un côté à l’autre, il est aussi classique dans les suites de l’intervention de présenter une dissymétrie, ne vous inquiétez pas, celle-ci ne préjuge en rien du résultat.
  • Le résultat final n’est en général observable qu’à partir des trois mois suivant votre intervention.
  • L’intervention peut être réalisée seule ; ou éventuellement, dans le cas où le résultat recherché est une amélioration générale de la structure du visage avec une meilleure harmonie des proportions, la mise en place des implants malaires et/ou temporaux pourra alors être pratiquée en même temps qu’une rhinoplastie (chirurgie esthétique du nez) et/ou une génioplastie (chirurgie esthétique du menton) ou un lifting facial.
  • Comme pour le menton, on utilise le plus souvent une prothèse en silicone placée sur les structures osseuses à corriger. Le changement obtenu est définitif mais reste réversible au cas où vous souhaiteriez retrouver le résultat originel, d’autant plus que la cicatrice est située à l’intérieur de la bouche.
  • On peut aussi pratiquer une greffe osseuse qui corrigera également de façon stable et durable les déficits osseux du visage, mais dans ce cas l’intervention et les suites sont beaucoup plus lourdes.
  • Les injections de produit résorbable (produits de comblements) ou de graisse autologue (prélevée par liposuccion sur le patient. On parle alors de lipofilling ou de lipostructure) permettent de modifier modérément les volumes au niveau des pommettes et/ou des tempes et sont très bien indiquées pour corriger la fonte de tissus relâchés suite à un régime ou avec l’âge. Cependant, elles sont moins indiquées pour corriger les déficits osseux. Les résultats obtenus sont éphémères et nécessitent des réinjections tous les 1 à 2 ans. Quant aux injections de produit non résorbable, leur fiabilité à long terme est actuellement incertaine.
  • Pour obtenir un résultat naturel et en raison de l’élasticité de la peau, l’effet tenseur des implants malaires sur les joues est transitoire ; il ne faudra donc pas espérer une amélioration considérable sur la visibilité du sillon nasogénien.

Coût implants malaires et temporaux :

Le coût de la pose d’implants malaires et temporaux varie en fonction du travail à effectuer et de la renommée du chirurgien. Demandez votre devis estimatif gratuit.